Sur les paves de Paris

De l’art de ne pas assumer

Tout était partie de l’idée de porter cette jupe longue (American Apparel) avec ma robe Claudie Pierlot, et d’un tweet existentiel (cf. photo ci-dessous) : “chiche, je sors comme ça dans la rue???”. 

La Paulinette m’encourageant et ayant déjà porté la jupe la veille, mais de manière plus light, je tente ma chance, je sors sur le boulevard Saint Germain armée d’une confiance en moi incertaine.

Bon, autant vous dire qu’accoutrée comme ça, même à Paris, les gens te regardent, parfois bizarrement, parfois non, heureusement. Ca va du “c’est bizarre, pourquoi elle s’habille comme ça ?” à “tiens, je vais essayer de savoir d’où vient ce qu’elle porte”.

Je l’avoue, j’assume pas mes fringues. Parfois, j’ai l’impression d’être un peu too much et j’ai envie de revenir à l’uniforme parisien, le noir (et le blanc, et le gris, et le bleu marine, et j’en connais plus d’une qui est d’accord avec moi sur ce point). Quand, je vois comment certaines filles sont habillées, dans la rue ou sur les blogs, j’ai bien envie d’assumer un peu plus ce que je porte, mais je n’y arrive pas toujours. Sûrement, un rapport différent aux vêtements et au regard des autres.

P.S. : promis, mes prochains articles ne concerneront pas des problèmes existentiels.

  1. cyndie-king reblogged this from surlespavesdeparis
  2. surlespavesdeparis posted this
blog comments powered by Disqus